Les porte de l'au-delà

Inscrivez-vous à notre newsletter

@tousdroitsréservés @lesportesdelaudela siren 883281057

L’ENFANCE, ÂGE PROPICE POUR L’ÉDUCATION MORALE

07/02/2024

L’ENFANCE, ÂGE PROPICE POUR L’ÉDUCATION MORALE

L’ENFANCE, ÂGE PROPICE POUR L’ÉDUCATION MORALE

 IMPORTANCE DE LA PÉRIODE INFANTILE


 L’esprit de l'enfant peut être très ancien, .... il apporte en renaissant à la vie corporelle... les imperfections dont il ne s'est pas dépouillé dans ses existences précédentes... 

L'enfant à l'incarnation, comme nous le savons, passe par l'oublie, il va oublier les actions et les causes des événements vécus dans ses existences passées. Il vient se présenter avec l'image de l’innocence dans ses débuts: ...car le petit enfant, n'ayant encore pu manifester aucune tendance perverse, nous offre l'image de l'innocence et de la candeur...

Mais il va garder en lui toutes ses tendances bonnes ou mauvaises, qu'il a développé dans ses existences antérieures et qui vont resurgir progressivement: ...A partir de la naissance, ses idées reprennent graduellement leur essor au fur et à mesure du développement des organes; d'où l'on peut dire que, pendant les premières années, l’esprit est véritablement enfant, parce que les idées qui forment le fond de son caractère sont encore assoupies .

C'est pendant cette phase que doit se faire son éducation morale, celle qui a pour but de le guérir de ses mauvaises tendances: ...Pendant le temps où ses instincts sommeillent, il est plus souple, et, par cela même plus accessible aux impressions qui peuvent modifier sa nature et le faire progresser, ce qui rend plus facile la tâche imposée aux parents.

. A cet âge il n’existe pas encore une intégration parfaite entre lui et la matière organique. Ses souvenirs du plan spirituel sont pour cela plus vivaces, le rendant plus susceptible à la rénovation du caractère et pour établir un nouveau chemin dans la consolidation des principes de responsabilité 

 

RÔLE DE LA CELLULE FAMILIALE


Les enfants sont l’oeuvres précieuse que le seigneur nous a confié dans nos mains, sollicitant notre coopération amoureuse et efficace. Recevoir des charges de ce type est atteindre des titres nobles de confiance. Pour cela, élever des enfants et les perfectionner n’est pas un service facile.

La meilleure école de préparation des âmes sur terre est ...encore le foyer, où la créature doit recevoir les bases du sentiment et du caractère. Les établissements d’enseignements peuvent instruire, mais seul l’institut familial peut éduquer. C’est pour cette raison que l’université pourra faire le citadin, mais seulement le foyer pourra construire l’homme.

C’est pourquoi, le foyer familial est si important pour l’édification de l’homme, et que la mission de la femme est si profonde devant la loi divine.

Assurer les compromis de la paternité et de la maternité constitue une élévation pour l’esprit, si l’homme et la femme comprennent son caractère divin. Malheureusement, la planète présente un énorme pourcentage d’individus mal informé relativement à cet attribut sublime...

Passé la période infantile, créditrice de toute la vigilance et l’affection des énergies parentales, les processus de l’éducation morale, qui forment le caractère deviennent plus difficiles avec l’intégration de l’esprit dans son monde organique maternel. A l’atteinte de la majorité, si l’éducation ne s’est pas faite au foyer, alors seul un processus plus violent avec de rudes épreuves pourra rénover la pensée et la conception de l’individu.

L’âme réincarné pourra retrouver tout son patrimoine nocif du passé, récidivant dans les mêmes fautes, si elle n’a pas été éclairée intérieurement par les principes sacrés de l’éducation.

Oubliant la formation des caractères au foyer, la collectivité, tôt ou tard sera obligée de réajuster ses manquements.

L’éducation est une pierre fondamentale dans la période de formation de l’homme. C’est à la cellule familiale qu’incombe par l’éducation, non pas seulement l’instruction, la tache inévitable qui conduira à la transformation de l’individu et par conséquence l’humanité.

 

  DEVOIR ET RESPONSABILITÉ DES PARENTS
Les épreuves que nous avons sur terre ...ont deux sources différentes qu'il importe de distinguer; les unes ont leur cause dans la vie présente, les autres en dehors de cette vie [4]..., et que les épreuves que nous vivons sont la conséquence de nos actions et de nos devoirs envers les autres.

Un devoir important qui ressort est l'importance et le rôle des parents au niveau de l'éducation des enfants.

Le manquement à ce devoir peut avoir des conséquences négatives aussi bien sur les parents, qui n'ont pas bien compris leur devoir, que sur les enfants, dont on n'aura pas aidé a corriger les mauvaises tendances.

Que de parents sont malheureux dans leurs enfants, parce qu'ils n'ont pas combattu les mauvaises tendances de ceux-ci dans leur principe! Par faiblesse ou indifférence, ils ont laissé se développer en eux les germes de l'orgueil, de l’égoïsme et de la sotte vanité qui dessèchent le coeur, puis, plus tard, récoltant ce qu'ils on semé, ils s'étonnent et s'affligent de leur manque de déférence et de leur ingratitude.

Le rôle important des parents et leur responsabilité dans l'éducation est exprimé dans l'Evangile selon le Spiritisme dans un message important que Saint Augustin nous a légué [6]:

Comprenez aujourd'hui le grand rôle de l'humanité; comprenez que quand vous produisez un corps, l'âme qui s'y incarne vient de l'espace pour progresser; sachez vos devoirs, et mettez tout votre amour à rapprocher cette âme de Dieu : c'est la mission qui vous est confiée, et dont vous recevrez la récompense si vous l'accomplissez fidèlement. Vos soins, l'éducation que vous lui donnerez aideront à son perfectionnement et à son bien-être futur.

Dieu nous a confié des enfants et une mission, celle de les éduquer. Si nous ne respectons pas cette mission; nous en subirons les conséquences naturelles qui en découlent.

Songez qu'à chaque père et à chaque mère, Dieu demandera : Qu'avez-vous fait de l'enfant confié à votre garde? S'il est resté arriéré par votre faute, votre châtiment sera de le voir parmi les Esprits souffrants, tandis qu'il dépendait de vous qu'il fût heureux. Alors vous-mêmes, bourrelés de remords, vous demanderez à réparer votre faute; vous solliciterez une nouvelle incarnation pour vous et pour lui, dans laquelle vous l'entourerez de soins plus éclairés, et lui, plein de reconnaissance, vous entourera de son amour.

A vous d'aider cet enfant à se perfectionner, à chasser ses mauvais principes innés de ses existences antérieures.

Méritez les jouissances divines que Dieu attache à la maternité, en apprenant à cet enfant qu'il est sur la terre pour se perfectionner, aimer et bénir. Mais, hélas! beaucoup d'entre vous, au lieu de chasser par l'éducation les mauvais principes innés des existences antérieures, entretiennent, développent ces mêmes principes par une coupable faiblesse ou par insouciance, et, plus tard, votre coeur, ulcéré par l'ingratitude de vos enfants, sera pour vous, dès cette vie, le commencement de votre expiation. La tâche n'est pas aussi difficile que vous pourriez le croire; elle n'exige point le savoir du monde; l'ignorant comme le savant peut la remplir, et la spiritualité vient la faciliter en faisant connaître la cause des imperfections du coeur humain.

 

 

Les parents ne sont que des intermédiaires des desseins de Dieu, l'instrument que Dieu utilise pour l'évolution: ...beaucoup plus que l'émerveillement et la tendresse. Il a besoin de toi bien plus que tu ne l'imagines. Les parents ne sont pas les constructeurs de la vie, ils en sont les intermédiaires, la formant sous la divine direction du Seigneur; ils deviennent des instruments de réincarnation pour ceux qui ont succombé... Notre rôle de parents est dans l'éducation afin de le préparer pour cette existence. ...Réfléchis et médites avec maturité, éduquant l'enfant que Dieu te concède pour quelque temps...