Les porte de l'au-delà

Inscrivez-vous à notre newsletter

@tousdroitsréservés @lesportesdelaudela siren 883281057

ACTION DES ESPRITS SUR LES PHENOMENES DE LA NATURE

30/01/2024

ACTION DES ESPRITS SUR LES PHENOMENES DE LA NATURE

Parlons de l'action des esprits sur les phénomènes de la nature

L’action des Esprits sur les phénomènes de la nature est une question importante et qui est souvent mal interprétée par le manque de connaissance des bases de la doctrine spirite. A partir de l’enseignement des Esprits supérieurs, nous allons essayer de montrer à quel niveau peut intervenir l’action des Esprits et de quelle manière.

 

1   CAUSE PREMIERE

Les Esprits nous disent que Dieu est la cause première. Il a établi les lois de la nature qui contrôlent les grands phénomènes de la nature.

 

2   RAISON D'ETRE - BUT

Les Esprits nous disent de plus que les grands phénomènes de la nature, que l'homme ne peut contrôler, ont une raison d'être, un but

Cette raison d'être peut être le plus souvent le rétablissement de l'équilibre et de l'harmonie dans la nature, comme par exemple :
les forces accumulées dans le sous-sol, suite aux mouvements des plaques, retrouvent leur équilibre par des tremblements de terre catastrophiques.
L'évaporation de l'eau des océans s'accumule dans les nuages qui, si par les déséquilibres entraînés par l'homme ou par les mouvements de la terre, ne se déversent pas régulièrement, finissent par nous retourner en trombes conduisant aux catastrophes et aux inondations, etc.
Parfois ils peuvent avoir une raison d'être directe pour l’évolution de l'homme, et pour la rémission de ses dettes du passé et son avancement :
Nous n'avons qu'une vue limitée de l'évolution et des desseins de Dieu et de notre tâche sur terre, c’est pourquoi nous ne comprenons pas les grandes catastrophes qui conduisent à de nombreux décès.
Les grands bouleversements sont souvent nécessaires pour permettre d'avancer plus vite. Ce qui aurait pu nécessiter quelques siècles, se fera en quelques jours, quelques années.
 Souvent une catastrophe va permettre à tout un ensemble de personnes de résoudre une dette du passé en même temps, « un karma », et ainsi de pouvoir progresser car c'est le but de tout homme.


Souvent les fléaux qui tombent sur l'humanité sont des conséquences de l'inconscience de l'homme, mais ils n'en restent pas moins nécessaires car ils ouvrent les yeux de l'homme et l'aident à progresser.
Les secousses sismiques ne sont pas de simples accidents de la nature. Le monde n'est pas sous la direction des forces aveugles. Les commotions du globe sont des instruments d'épreuve collective, rigide et pénible. Dans les cataclysmes, la multitude rachète également ses crimes du passé et chacun s’acquitte ainsi de ses dettes individuelles du passé ».
Parmi les fléaux destructeurs qui touchent l’humanité nous pouvons citer :

les épidémies et les grandes maladies qui mobilisent les scientifiques et font progresser la médecine : le cancer, les maladies causées par certains vices (cigarettes, alcool,...), le SIDA (dégrèglement de la sexualité...),
les grandes catastrophes naturelles climatiques : inondations, intempéries, tornades, tempêtes,
les tremblements de terre : qui font évoluer la terre qui s'adapte à l'homme,
les grandes catastrophes : accidents d’avion, de bateau...

 


3   REALITE DE L'ACTION DES ESPRITS

Les Esprits supérieurs contrôlent les phénomènes de la nature.

Dans le passé, les hommes attribuaient tous les phénomènes de la nature à des Esprits supérieurs, à des Dieux (vent, foudre, arbres, tremblements de terre, volcans...). Cela n'est pas vraiment faux nous disent les Esprits (4).

Bien que Dieu soit la cause première, il n'agit pas directement sur la nature, ce sont des Esprits plus ou moins évolués qu'il charge de contrôler les éléments naturels.

Ce contrôle dépend donc du le niveau d’évolution moral des Esprits.

Les Esprits concernés, ne sont pas des êtres à part de la création, ce sont des Esprits qui évoluent comme nous et se réincarnent (ou vont se réincarnés) :

Certains sont plus élevés, ils vont diriger les actions.
D'autres moins évolués vont agir sur la matière suivant les directives supérieures.
Pour certains phénomènes, les esprits se réunissent en masse pour agir sur la nature, c'est le cas des orages.
Même si l'homme étudie et examine avec tout le sérieux possible les phénomènes de la nature, il n'arrivera jamais à démentir la réalité des facteurs transcendants.
Tous les phénomènes météorologiques sont contrôlés par les préposés de Jésus qui les dirigent afin d'accomplir les processus de l'évolution. Un jour, quand l'homme aura suffisamment évolué, il pourra les contrôler au bénéfice de tous.

Ils interviennent sur les phénomènes de la nature. Les plus évolués dirigent et utilisent les Esprits plus proches de la matière pour agir.
Les Esprits  disent même que plus tard, quand l’homme aura évolué moralement, il pourra lui aussi agir directement sur ces phénomènes, mais actuellement, il n’est pas prêt, si on lui laisse la possibilité de ce contrôle, il l’utilisera contre lui même.

 

 

4   MODE D'ACTION DES ESPRITS

L'action des Esprits peut se dérouler à deux niveaux selon leur degré d'avancement et d'évolution :

Ils peuvent agir en connaissance de cause selon leur libre arbitre
Ils peuvent agir de façon intempestive ou irréfléchie. Dans ce cas, il ne feront pas n’importe quoi, les Esprits supérieurs vont les laisser agir, que si cela est nécessaire et pour un but précis.
Tous les Esprits sont nécessaires et utiles, les moins évolués vont agir sur la nature, ils en sont les agents à leur insu, plus tard avec le développement de l'intelligence et de la morale, ils pourront diriger les choses à leurs avantages (7).

Il en est de même pour l’homme incarné, par son action il déséquilibre la nature, puis plus tard il en subit les conséquences. Un jour il comprend et essaye de revenir en arrière pour réparer ses erreurs, c’est le cas par exemple :

de la désertification, qui est arrêtée par la plantation d’arbres,
des grands plateaux de céréales déboisés, qui ne retiennent plus l’eau de pluie, et qui obligent l’homme à revenir au reboisement...
Dans l’Evangile selon le Spiritisme (8), les Esprits supérieurs ont confirmé à Allan Kardec qu’il n’existe pas de miracles ni de prodiges. En donnant l’explication de certains phénomènes incompris, le spiritisme détruit ce qui restait encore du domaine du merveilleux. Seul Dieu peut déroger aux lois de la nature, de ce fait tout phénomène passant pour surnaturel, n’est autre chose que l’application des lois de nature. Le domaine des faits surnaturels se réduit à mesure que la science et notre connaissance s’étend.

L’action des Esprits va rester dans le domaine des lois de la nature, les Esprits vont utiliser des fluides donnés par la nature, les animaux, les êtres humains pour agir sur la matière.